29/04/2012 11:57 | Lien permanent | Commentaires (0)

Blaise Pascal ressuscité dans un bus

brigitte_rosset.jpg– Trop nulle la disserte, pfff.
– C’est quoi le sujet?
– Le cœur et la raison. Je sais pas quoi dire, moi.
– Tu rigoles ou quoi, c’est trop bien.
– Trop bien?
– Mais oui, carrément! J’y pense tout le temps à ça, moi.
– T’es ouf ou quoi?
– C’est ma vie mec, le cœur et la raison. Tu vois, quand t’es gamin, t’as le cœur pis vraiment un minimum de raison. La vie est belle. Et là, nous, on est pire mal, parce que la raison s’en mêle. Et les parents, t’oublies, y a plus que la raison.
– Ouak?
– Mais ouais, quand t’es gamin, par exemple, t’as un petit qui t’agresse à la crèche. T’as envie de chialer, tu chiales. T’as envie de le pousser, tu le pousses. Tu réfléchis pas. T’as envie d’une glace, tu hurles. Tu t’en tapes, tu t’exprimes tu vois. C’est l’instinct.
– Mais là, le mec il parle du cœur. Pas de si t’as envie ou pas de chialer, ou de bouffer une glace.
– Mais le cœur, c’est pareil. Si tu craques pour une meuf, tu craques. Tu te demandes pas pourquoi. C’est quand tu commences à te poser des questions que c’est la merde. Et si tu quittes une meuf pour des «raisons» genre physique, réputation, ou pour tes potes, ben c’est que tu l’aimais pas. Si t’aimes, tu peux pas l’expliquer avec ta tronche. Hé mec, mais j’te la fais moi, ta disserte.
– C’est tiré d’un bouquin. Je t’le file tout à l’heure. Pascal Blaise: ses «réflexions». Un truc du genre.
– Mais trop bien, ce Pascal. Il est sur Facebook?
– Il est mort mec.
– P’tin. J’aurais bien tchaté avec lui.

Brigitte Rosset, comédienne

Les commentaires sont fermés.