26/05/2012

Fallait pas les inviter

brigitte_rosset.jpg– Alors là, tu vas à gauche chéri… Non, plutôt à droite.
– Trop tard. Il faut anticiper!! Pfff. J’ai faim, moi!
– Là, tu fais demi-tour.
– Mais tu sais, ou tu sais pas où c’est?
– Je sais.
– Alors, et là? Je vais à gauche? La dernière fois, c’était tellement mauvais ses trucs libanais!
– Oui, là, à gauche. Et la deuxième après le stop, à droite.
– T’es sûre que c’est là? Je les ai vomis toute la nuit, ses trucs libanais, moi.
– Oui, je crois.
– Tu crois ou t’es sûre? Ça fait une demi-heure qu’on tourne là. Mais j’ai une de ces faims!!
– Ne t’énerve pas! J’ai noté ce qu’elle m’a dit.
– C’est elle qui t’a expliqué comment trouver? Ben on est pas près d’arriver.
– Pourquoi?
– Parce qu’elle est comme toi, elle a aucun sens de l’orientation.
– Elle sait quand même où elle habite, non?
– On peut savoir et ne pas savoir l’expliquer.
– Bon, là, tu vas à gauche, après le petit mur, je reconnais.
– Tu reconnais, parce que ça fait trois fois qu’on passe devant. Mais je te jure, pfff.
– Voilà, c’est là. Tu vois, j’ai trouvé!
– Mais oui ma chérie, t’es un vrai GPS. Bravo, pfff! Quarante-cinq minutes pour faire douze kilomètres, formidable!! Mais toi alors!!
Pfff…
– Bonjour, bonjour, désolée du retard, on a eu un peu de peine à trouver.
– Mes explications n’étaient pas claires?
– Si, très. C’est Hélène qui sait pas lire.
– Ha, ha, ha.
– Allez, entrez! Je vous ai fait des spécialités libanaises. Vous n’avez jamais goûté mes spécialités libanaises?
– Non, jamais, on se réjouit! Hein, chéri??

Brigitte Rosset, comédienne

19/05/2012

Je n’ai pas encore l’alzheimer

ROSSET_1.jpg- Mais saluuut! Comment tu vaaas?
- Mais… Très bien et toi?
- Très bien! Depuis le temps hein?
- Hé oui…
- T’habites par là?
- Oui, juste à côté.
- Formidable. Tu n’as pas changé!
- Ho, mais… Toi non plus.
- Merci. Ça me fait tellement plaisir
de te voir.
- Mais, moi aussi…
- Formidable. Et tu vois toujours
Thomas?
- Thomas? Heu… non, non.
Et toi?
- Parfois je le croise dans mon quartier.
- Ha… Et il va bien?
- Mais très bien. Et les autres,
tu les vois toujours?
- Les autres? Ha oui… Heu, pas tous, mais certains.
- Formidable! Te croiser après tout ce temps… Dingue!
- Hé, hé…
- Et les enfants? T’as des enfants, non? Je l’ai appris par Isabelle.
- Isabelle? Ha oui… Oui, trois enfants. Et toi?
- Ben non, moi… Enfin tu sais!
- Mais oui… Bien sûr…
- Et le boulot ça va?
- Ça va... Et toi?
- Ho ben… Toujours difficile,
enfin tu t’imagines bien!
- Oui, oui, bien sûr…
- T’as le temps de boire un café?
- Ha non, désolée, j’ai un rendez-vous dans cinq minutes.
- Zut alors. Une autre fois.
- Mais… tout à fait!
- Ça me fait tellement plaisir de te croiser. Tu me laisses ton numéro et je t’appelle.
- Oui, oui… Alors heu… 078 heu non 076… Ha zut… Je le connais pas par cœur…
- Tiens, c’est ma carte. Et comme ça, tu as mes coordonnées.
- Merci. Alors je te tél pour ce café.
- Je compte sur toi, Mélanie!
- Mélanie?
- Tu t’appelles pas Mélanie?
- Heu, non, moi c’est Brigitte.
- T’es pas Mélanie Mortier?
- Ha non!
- Ha bon… Zut! Vous pouvez
me rendre ma carte, alors?
-…

Brigitte Rosset, comédienne

12/05/2012

Mère indigne

invit12.jpg– Maman, c’est pour toi!
– Oh mais comme c’est joli, qu’est-ce que c’est?
– Tu le tiens à l’envers, maman.
– Ha oui, comme c’est joli! Mais qu’est-ce que c’est?
– Ben c’est un vase! – Ha ouiii, un vase!
– Mais tu dois pas mettre de l’eau dedans, sinon il fond. C’est du papier.
– Bien, alors je vais pas mettre de l’eau alors. Merci beaucoup ma chérie.
– Tu vas le mettre où?
– Ici, sur la table, qu’est-ce que tu en penses?
– Mais tu vas le laisser là, hein?
– Bien sûr, mais pourquoi tu dis ça?
– Parce que tous les autres cadeaux que je t’ai donnés aux autres Fêtes des mères, je les vois plus jamais.
–… Bon, je le mets là alors.
– Maman, ils sont où les autres cadeaux des autres Fêtes des mères?
– Ha… Eh bien, ils sont… ils sont…
– Tu les as pas gardés?
– Tu sais, au bout d’un moment, eh bien, je les ai rangés.
– Dans la poubelle?
–… Quand on a déménagé, j’ai pas tout gardé… On peut pas tout garder… Si tu regardes dans la grande boîte, y en a certains.
– J’ai regardé, y en a plein de Jules, y en a de Clémence et seulement deux de moi.
– Oui, mais toi, tu en as fait moins, puisque tu es plus petite.
– Tu sais, grand-maman, elle a gardé dans sa boîte à couture un cadeau que tu lui as fait quand tu avais 6 ans. T’imagines comme elle est vieille, ben elle a gardé ton cadeau très, très longtemps. Elle doit t’aimer fort!
– Ma chérie, regarde-moi. Je t’aime très, très, très fort. Et tu sais quel est mon plus beau cadeau? C’est vous trois!
– Oui, mais pourquoi tu as jeté mes cadeaux?
–…

Brigitte Rosset, comédienne

05/05/2012

Chacun son truc

brigitte_rosset.jpg– Trop fier, j’en ai eu 45 entre 8 h et 9 h 30.
– Ben moi 12.
– 12? Pas terrible, ma belle!
– Et ça fait combien?
– Plus de 2000 balles! Mon objectif ce mois c’est 30 000 fr. Tu vois, quand je prends ma pause là, ben je sais que j’la mérite.
– C’est syndical, la pause.
– Mais je la déguste, ma pause, moi.
– Ben moi, je la prends.
– 12, c’est vraiment nul. Y en avait des magnifiques à choper ce matin.
– Je sais.
– Les femmes, vous n’êtes pas douées. J’ai une autre collègue, je l’ai soupçonnée d’en faire sauter! Dans ce métier, c’est sans pitié. Y a faute, y a sanction. Ce matin, y avait une nana avec une poussette, trois gamins, qui déchargeait ses courses en double file. J’ai couru et paf, je lui en colle une grosse, juste au moment où elle essayait de se défiler. Elle a tout essayé. Le charme, la pitié… Après elle m’engueule. Je bronche pas, je colle. Je fais mon boulot.
– Des fois, je craque.
– Tu dois pas, ma belle. On est là pour faire respecter la loi.
– Mais quand les gens arrivent au moment où je colle, je peux pas. Ça t’arrive jamais?
– 20 ans de métier. Jamais!
– Si tu te trouves face à une connaissance?
– La semaine passée. J’ai même collé ma femme. Si t’avais vu sa tête!
– Mais t’es taré! Moi, tu me colles, je t’en colle une!
– T’est parquée rue de l’Est, ma belle? Ben c’est fait! Allez tu m’en colles une, je triple la mise.
– T’es vraiment tordu!
– Non, juste et droit, ma belle!
– Harcèlement sur une collègue c’est cher, mon beau?
– Pétasse!
– Ah insulte? Je triple la mise.

Brigitte Rosset, comédienne

All the posts