15/01/2013

Bonne année, ma dinde!

brigitte_rosset.jpgAlors, bien fêté?
– Beaucoup trop mangé et trop bu, surtout trop mangé.
– Moi aussi, trop mangé et trop bu. Toi?
– Pareil. Là c’est régime sec, sinon l’année prochaine, c’est moi qui vais faire la dinde.
– Donc les filles, ce soir on fait léger hein?
– Ho oui, et sans alcool.
– Moi, j’attends le printemps pour m’y mettre. La neige qui fond, ça me motive. J’ai l’impression que mes graisses vont fondre avec.
– Ouais, le printemps, c’est plutôt là que tout pousse, non?
– Peut-être, mais moi la neige qui fond, je te jure…
– Tu devrais pas attendre trop. Plus tu attends, plus c’est difficile. Ça s’incruste sur les hanches le foie gras, et si tu le laisses là trop longtemps, il s’y plaît, et il s’étale.
– Ouais.
– Moi c’est la farce de la dinde que j’ai sur les hanches, et pas que là.
– Mais pourquoi on s’empiffre autant? Pendant les Fêtes, j’ai toujours l’impression que je vais exploser et paf, le lendemain, je recommence. Cette année dans ma belle-famille, ils m’ont fait le coup de la coutume qui veut que tu avales douze grains de raisin aux douze coups de minuit. Mais avec tout le vin que j’avais bu avant, je t’assure que c’est plutôt douze grappes que j’avais dans l’estomac.
– Bon, on mange quoi? Salade?
– Bof.
– Poulet-légumes?
– Bof.
– Poisson?
–…
– Je sais pas vous, mais franchement avec ce froid, je me taperais bien une fondue… La dernière… Hein?
– Ben…
– Avec du thé?
– Ben…
– Un p’tit coup de blanc?
– Ouiii!
– Pour la fonte des graisses, on attendra le printemps…

Brigitte Rosset, comédienne