29/06/2015

C’est dommage (pour le tea-room)

«HRosset.pnga, Madame Rosset, je suis bien contente de vous voir! Je voulais vous dire: je riais bien au tea-room, quand je vous voyais écouter les conversations, pour vos trucs dans le journal. Je disais à Monique: «Regarde voir comme elle enregistre!» Vous savez, vos articles, parfois c’est rigolo, pis des fois, je comprends rien à votre charabia. Mais on aimait bien vous lire, au tea-room, avec Monique, ça faisait passer le temps.
– J’étais justement en train d’y aller, au tea-room.
– Enfin, vous savez pas? C’est fermé! A la place, en une semaine, ils y ont installé un machin moderne, tout blanc, qui vend des gâteaux avec des couleurs qu’on dirait du carton-pâte. Ça a pas traîné! Pis mon Dieu, dedans y a du classique qui vous beugle dans les oreilles comme c’est pas permis. J’aime bien le classique, mais là-dedans, c’est quelque chose… On arrive plus à se parler. Alors on y va plus avec Monique, pis toute l’équipe du quartier, elle y va plus non plus!!
– Ça alors…
– Mais ouiii terminé!!
– Vous savez, ma chronique aussi, dès la semaine prochaine, c’est terminé.
– Ah bon? Ben on peut dire que ça tombe bien… Comme dirait Monique: «Plus de tea-room, plus de chronique!» Mais dites-moi, ils ne vont pas enlever l’horoscope quand même?
– Non, ça je pense pas!
– Ouf, tant mieux alors!»

Merci à vous qui suiviez mes chroniques. J’ai eu énormément de plaisir à les écrire, et un grand merci, surtout, à tous ceux et celles qui me les ont inspirées. Je vous embrasse!

22/06/2015

Fantôme administratif

– Bonjour, j’aimerais parler avec madame Fragnière, s’il vous plaît.
– Vous avez rendez-vous?
– Non, je n’ai pas rendez-vous. Mais comme je n’arrive jamais à la joindre par téléphone, précisément pour lui demander un rendez-vous, je me suis dit que j’allais passer pour essayer d’obtenir ce rendez-vous.
– Je vais voir ce que je peux faire. Mais en tout cas, moi, je peux pas prendre un rendez-vous pour elle. Vous comprenez?
– Est-ce que vous pouvez lui téléphoner, pour lui demander si je peux obtenir un rendez-vous?
– Je vais voir. Vous avez bien dit madame… Fragnière?
– Oui c’est ça, madame Fragnière!
– Je regrette, mais elle ne travaille pas dans ce service.
– C’est pourtant l’adresse inscrite sur mon dossier.
– Oui peut être… Moi, je sais pas quelle adresse vous avez sur votre dossier, madame!! Mais en tout cas, elle n’est pas sur ma liste, cette dame Fragnière, donc elle ne travaille pas dans ce service. Moi sur ma liste, j’ai la liste de tous ceux qui travaillent ici, et comme cette dame n’est pas sur ma liste, c’est qu’elle ne travaille pas ici. Vous comprenez?
– Bien, et est-ce que vous pouvez me dire où elle travaille?
– Ha non, ça moi je sais pas. Il faudrait lui écrire pour lui demander un rendez-vous, madame. Vous comprenez?
– Mais où est-ce que je dois lui écrire???
– Alors ça, moi je sais pas, madame. Faut pas vous énerver, c’est tout simple. Il faudrait lui téléphoner, et lui demander où lui écrire, pour obtenir un rendez-vous. Vous comprenez?

15/06/2015

La blonde et les voileux

– Et moi,Rosset.png je fais quoi?
– Déjà, tu fais attention de ne pas te prendre la bôme.
– La quoi?
– Jamais fait de voile? La bôme c’est ça, là, et ça fait mal quand on se la prend! Et puis pour le reste, pas de soucis, on te dit au fur et à mesure. C’est pas compliqué. Hein Alain? On lui dit au fur et à mesure?
– Oui Daniel, parfait.
– Alors, messieurs, je me mets là, et je bouge plus!
– Heu si, quand on vire… Quand le bateau… Quand… On te dit, de toute façon, on te dit! Maintenant, on attend juste qu’ils mouillent la ligne.
– OK alors, on attend qu’ils mouillent la ligne.
– Le danger, c’est de passer la ligne de départ, avant le départ… Alors on tire des bords, sans s’éloigner.
– Très bien messieurs, tirons des bords!
– Là, c’est le signal, on y va! On a une bonne petite risée là, hein Alain?
– Parfait oui. On étarque un peu la drisse? Qu’est-ce que t’en penses Daniel? On se fait un petit empannage et on affale sur le bon bord?
– Non on est bien là… T’as pas un peu de refus, Alain? Y a pas grand-chose en fait, hein?
– Ha ça!! On risque pas de brosser la toile pour prendre des ris!
– Ça risque pas!! Mais on a quand même un micro séchard qui se pose… Borde un peu.
– On dirait bien… On est over là, non?
– OK, le signal!! On retourne sur la ligne!
– Heu messieurs… Il se passe quoi là?
– La course est annulée, on redescend sur la ligne.
– Ha bon?? Et après on fait quoi??
– Ben on recommence!!
– Ha…! Et peut recommencer combien de fois?
– Ha ben ça…!!!
– Hé ben, ça me met du baume au cœur! 

08/06/2015

Tu pousses un peu!

– Monsieur va m’exROSSET.pngpliquer pourquoi il est en retard? Et pourquoi il affiche un sourire béat?
– Ma chérie, calme-toi! Oui, je suis en retard, je suis vraiment désolé, mais, tin tin tin, j’ai fait une bonne action!
– Ah oui? Et ta «bonne action» justifie tes quinze minutes de retard et ton sourire insolent?
– Oui, ma chérie, ma bonne action justifie mon retard et explique mon sourire. Je comprends ta colère, MAIS tu peux être fière de moi, chérie: j’ai aidé une dame…
– … pardon?
– Enfin, chérie, laisse-moi terminer! J’ai aidé une dame qui était en panne…
– … voilà…
– … parfaitement, ma chérie. J’étais en route pour te rejoindre et je me retrouve derrière une dame, le feu passe au vert, et sa voiture ne démarre plus. Tout le monde klaxonne, alors moi, tu sais ce que je fais, moi? Je sors de ma voiture, et tout seul je pousse sa voiture sur le côté. Tout seul, je pousse la voiture, tout seul. Elle était très, très impressionnée. Tu es fière de moi, ma chérie?
– Laisse-moi rire, chéri! Toi? Tu as poussé une voiture? Tu n’es pas crédible! Tu n’as jamais poussé une poussette, jamais poussé un caddie, même pas la tondeuse! Toi? Pousser une voiture avec tes petits bras? Hi hi hi, je ris. Tu n’es même pas capable de porter une poubelle jusqu’à la déchetterie. La seule chose que tu sois capable de pousser, mon chéri, c’est des soupirs!
– Ma chérie, tu es vraiment une grosse mégère insupportable, et je te quitte!
– Pardon?
– Ah, mais là, c’est toi qui m’as poussé! 

01/06/2015

Si t’as des sous, t’as pas de soucis!

«ROSSET.pngBon chérinette, je file! Je me dépêche, je vais être en retard.
– Mais mamaaaan, pff, pourquoi tu dois tout le temps aller travailler?
– Parce que c’est comme ça, ma chérie. Bisous?
– C’est nul!
– Mais non c’est pas nul! Et puis, c’est pas vrai, c’est pas tout le temps.
– Ouais bon… Beaucoup quand même!
– Tu sais chérinette, j’aime mon travail…
– Ha ouais? T’aimes plus aller à ton travail que rester avec nous?
– Mais noooon, c’est incomparable chérinette! Mais j’aime mon travail, ET j’ai des enfants merveilleux, et j’aime aussi passer du temps avec vous. Mais aimer son travail, c’est une chance! Bon, je file! Bisous?
– Ouais… Ben moi, tu sais, je pense que j’aimerais mieux rester avec mes enfants, si j’en ai, que d’aller travailler. Parce que tu vois, déjà maintenant, j’aime mieux rester avec mes copines que d’aller faire mes devoirs, alors!!!
– Je comprends! Bon, là, j’y vais… Et tu sais chérinette, si je vais pas travailler, j’ai pas de sous, et si j’ai pas de sous, pas de cheval, pas de cinéma, pas de piscine et pas…
– Oui bon, ça va maman, tu m’as déjà dit tout ça plein de fois!! Vas-y maman, tu vas être en retard, et après tu vas encore dire que c’est de ma faute, alors hop, file!!
– Bisous? Et je t’aime fort ma chérie, tu sais?
– Mais oui maman, je sais, je sais, et moi aussi je t’aime! Et tu sais maman, moi quand je serai grande, je veux être riche.
– Mais chérinette, c’est pas un travail, «être riche»!
– Eh ben justement!!»

All the posts