08/06/2015

Tu pousses un peu!

– Monsieur va m’exROSSET.pngpliquer pourquoi il est en retard? Et pourquoi il affiche un sourire béat?
– Ma chérie, calme-toi! Oui, je suis en retard, je suis vraiment désolé, mais, tin tin tin, j’ai fait une bonne action!
– Ah oui? Et ta «bonne action» justifie tes quinze minutes de retard et ton sourire insolent?
– Oui, ma chérie, ma bonne action justifie mon retard et explique mon sourire. Je comprends ta colère, MAIS tu peux être fière de moi, chérie: j’ai aidé une dame…
– … pardon?
– Enfin, chérie, laisse-moi terminer! J’ai aidé une dame qui était en panne…
– … voilà…
– … parfaitement, ma chérie. J’étais en route pour te rejoindre et je me retrouve derrière une dame, le feu passe au vert, et sa voiture ne démarre plus. Tout le monde klaxonne, alors moi, tu sais ce que je fais, moi? Je sors de ma voiture, et tout seul je pousse sa voiture sur le côté. Tout seul, je pousse la voiture, tout seul. Elle était très, très impressionnée. Tu es fière de moi, ma chérie?
– Laisse-moi rire, chéri! Toi? Tu as poussé une voiture? Tu n’es pas crédible! Tu n’as jamais poussé une poussette, jamais poussé un caddie, même pas la tondeuse! Toi? Pousser une voiture avec tes petits bras? Hi hi hi, je ris. Tu n’es même pas capable de porter une poubelle jusqu’à la déchetterie. La seule chose que tu sois capable de pousser, mon chéri, c’est des soupirs!
– Ma chérie, tu es vraiment une grosse mégère insupportable, et je te quitte!
– Pardon?
– Ah, mais là, c’est toi qui m’as poussé! 

01/06/2015

Si t’as des sous, t’as pas de soucis!

«ROSSET.pngBon chérinette, je file! Je me dépêche, je vais être en retard.
– Mais mamaaaan, pff, pourquoi tu dois tout le temps aller travailler?
– Parce que c’est comme ça, ma chérie. Bisous?
– C’est nul!
– Mais non c’est pas nul! Et puis, c’est pas vrai, c’est pas tout le temps.
– Ouais bon… Beaucoup quand même!
– Tu sais chérinette, j’aime mon travail…
– Ha ouais? T’aimes plus aller à ton travail que rester avec nous?
– Mais noooon, c’est incomparable chérinette! Mais j’aime mon travail, ET j’ai des enfants merveilleux, et j’aime aussi passer du temps avec vous. Mais aimer son travail, c’est une chance! Bon, je file! Bisous?
– Ouais… Ben moi, tu sais, je pense que j’aimerais mieux rester avec mes enfants, si j’en ai, que d’aller travailler. Parce que tu vois, déjà maintenant, j’aime mieux rester avec mes copines que d’aller faire mes devoirs, alors!!!
– Je comprends! Bon, là, j’y vais… Et tu sais chérinette, si je vais pas travailler, j’ai pas de sous, et si j’ai pas de sous, pas de cheval, pas de cinéma, pas de piscine et pas…
– Oui bon, ça va maman, tu m’as déjà dit tout ça plein de fois!! Vas-y maman, tu vas être en retard, et après tu vas encore dire que c’est de ma faute, alors hop, file!!
– Bisous? Et je t’aime fort ma chérie, tu sais?
– Mais oui maman, je sais, je sais, et moi aussi je t’aime! Et tu sais maman, moi quand je serai grande, je veux être riche.
– Mais chérinette, c’est pas un travail, «être riche»!
– Eh ben justement!!»

25/05/2015

Nous aussi on improvise

– Vous partez cet été? Charline aimerait inviter Eléonore quelques jours à la maison.
– Comme c’est gentil de sa part. Mais je ne sais pas encore quand nous partons, si nous partons, où nous partons…
– Vous n’avez encore rien prévu?
– Non, les vacances, c’est plutôt à l’impro… Maldives hop, ou le Nord, ou croisière, on ne sait pas… Capitales, campagne, montagne…
– Vous vous décidez à la dernière minute?
– Oui, avec Jean-Etienne, on adooore improviser.
– Mais vous ne devez pas donner vos dates à vos employeurs?
– Vous êtes mignonne! Jean-Etienne décide quand il prend ses vacances, puisque Jean-Etienne est le patron de sa boîte. Et quand Jean-Etienne se décide, hop je m’envole avec lui.
– Les enfants doivent trouver ça génial, j’imagine.
– En effet, «génial», c’est le mot.
– Bien… Alors, si jamais vous êtes par là en juillet, ça nous ferait plaisir d’inviter Eléonore…
– Pourquoi pas. J’en parlerai à Jean-Etienne.
– Je vous donne mon numéro?
– Je n’ai rien pour noter!
– Alors, donnez-moi votre numéro, et je vous téléphone.
– Je ne sais jamais mon numéro, c’est idiot.
– Eh bien donnez-moi le numéro de votre mari.
– Vous êtes mignonne! Je ne peux pas vous donner son numéro comme ça, il est très occupé, enfin?! Ha, mais j’y pense, ça m’arrangerait vraiment si vous pouviez prendre Eléonore demain à midi. J’ai un cours d’aquagym.
– Eh bien… A midi, Charline et moi on adooore improviser. Alors je ne sais pas si ce sera possible. Vous comprenez?
– Oui, tout à fait!
– Vous êtes… mignonne!!