07/05/2013

Chienne de vie…

invité, matin- Tu vois Robert, moi ça fait 20 ans que je suis veuf. Je suis indépendant, c’est pas une bonne femme qui va venir me casser les pieds.
- J’te comprends… N’empêche que moi, des fois, j’aimerais bien avoir une femme pour faire des choses.
- Des choses??
- Mais t’es bête, Dédé! Oui des choses, genre aller au cinéma. C’est bien le cinéma, et puis on a pas besoin de se parler.
- Mais si tu veux, je viens avec toi au cinéma.
- Mais c’est pas pareil. Et quand je me promène, j’aimerais bien avoir une femme avec moi.
- Mais Robert, on n’est pas bien comme ça?
- Ben si, mais des fois, ça me manque.
- Mais qu’est-ce qui te manque bon Dieu?
- Une femme, je te dis!
- Mais arrête, Robert, quand Marie-Jeanne était encore là, tu priais tous les jours pour qu’on te foute la paix.
- Je sais bien, mais là, maintenant, ça me manque.
- Quoi? Mais qu’est-ce qui te manque? Une femme qui te fait la gueule quand tu rentres de l’apéro?
- Mais nooon…
- Une femme qui t’oblige à regarder des jeux à la télé?
- Mais nooon…
- Qui te dit comment tu dois t’habiller?
- Mais nooon.
- Qui te réveille quand tu ronfles?
- Mais nooon.
- Qui te fait des scènes pour rien?
- Arrête!! - Mais alors quoi, mon Robert?
- Une femme qui est là, à côté de moi, voilà…
- Mais pour faire quoi??
- Juste pour être là… A côté de moi.
- Juste pour ça? Là, à côté de toi? Qui parle pas, qui te fais pas de remarques, qui t’écoute? Et pis qui t’embête pas avec des questions?
- Ben oui!
- Alors si c’est ça, prends plutôt un chien!
-…

09/04/2013

Temps de chien, temps de lapin

brigitte_rosset.jpg– Alors voilà, je vous rends la caution… J’espère que tout s’est bien passé.
– Mais oui, on est raaaaviii, n’est-ce pas ma chérie?
– Oui… Bon, il a pas fait très beau…
– Vous avez aimé la région?
– Magnifique: ces marchés, les petits restaurants, les bons vins, n’est-ce pas ma chérie?
– Oui, oui, c’est joli, mais, le temps… bof…
– Heureusement que la maison est agréable, y a de l’espace hein? Quand il fait pas très beau, c’est important…
– Magnifique espace, cette maison est top! Je me sens reposé. N’est-ce pas ma chérie?
– Ha ça oui, mon chéri, tu es reposé…
– Il paraît qu’on y dort très bien dans cette maison!
– Merveilleusement bien, hein chérie?
– Bon, c’est pas très, très bien isolé…
– Mais enfin ma chérie…
Elle est parfaite cette maison! Pas bien isolée?… Pfff.
– C’est vrai que les derniers locataires, deux jeunes couples, ils m’ont fait la même remarque que madame.
– Tu vois, mon chéri, elle est pas bien isolée!!
– Et vos amis, ils étaient contents?
– Les amis, raaavis. Hein ma chérie?
– Ha ça, oui, ils étaient ravis. Bon, on les a pas beaucoup vus…
– Ils sont partis très reposés, hein chérie?
– Ha oui, ils se sont bien reposés…
– Pis c’était drôle aussi, parce que Laurent, le matin, il faisait tout le temps des bruits de monstre…
– Qu’est-ce que tu racontes Amélie?
– Oui c’est vrai! Laurent, il faisait des bruits et Karine elle disait oui, oui, pour qu’il continue à faire le monstre…
–…
– Tu vois chéri, elle est mal isolée cette maison…
 
Brigitte Rosset, comédienne

12/03/2013

Vendredi 8 mars…

brigitte_rosset.jpgJe me suis réveillée en retard, j’ai pas entendu mon réveil, flûte. J’ai secoué les enfants, qui n’avaient pas du tout envie de se lever. J’ai préparé le petit-déjeuner, vite fait. J’ai pris une douche, j’ai pas eu le temps de me sécher les cheveux. J’ai renoncé à me maquiller en regardant l’heure, et malgré l’image cauchemardesque de mon reflet dans le miroir. J’ai cherché partout le bonnet de piscine de «petite chérie», je ne l’ai pas trouvé. J’ai signé une punition de «grand chéri», je l’ai grondé ce qu’il fallait. Je suis partie à l’école, en courant et sous la pluie, avec les deux puces, qui sont arrivées juste après la sonnerie. J’ai eu droit aux regards réprobateurs des maîtresses. J’ai raté mon bus, qui a démarré au moment où mon ticket sortait enfin de la machine. Je suis arrivée en retard à mon rendez-vous. J’ai récupéré les puces à l’école à 11 h 30, j’ai fait à manger rapidement, j’ai redéposé les filles à l’école, en retard, encore. J’ai raté un autre rendez-vous l’après-midi, je n’étais pas au bon endroit, j’avais mal lu mon agenda. Je suis retournée à l’école à 16 h, j’ai préparé un goûter, j’ai fait les devoirs avec les filles… C’est toujours la guerre, les devoirs. Le soir, on a dîné tous ensemble, après avoir attendu «fils chéri» qui n’était pas rentré, et qui ne répondait pas à son portable, parce qu’il l’avait oublié chez son copain. Le soir, je me suis couchée tôt, j’étais fatiguée.Ha oui, en fait, vendredi, c’était la Journée de la femme…
 
Brigitte Rosset, comédienne