28/08/2012

Cas de «rentrite aiguë»

ROSSET_1.jpg– On a une nouvelle maîtresse. Ça me stresse, je la connais pas du tout.
– Vous avez Françoise? Bon, elle a ses têtes, mais ça va.
– Nous, on l’aime bien, Françoise, sévère mais juste.
– Nous, on a Laurent.
– Oh là là, courage! Les devoirs, c’est énorme avec Laurent.
– Nous, on garde Eléonora.
– Trop de chance!
– Vous avez reçu la liste du matériel?
– Moi, j’ai déjà tout. Je note dans mon agenda, la même date de rentrée qu’en Suisse allemande, et comme ça, je suis prête.
– Il me manque les affaires de gym. Laurent demande des shorts. On avait un jogging mais non, il faut des shorts.
– Et y a piscine cette année. J’arrive pas à trouver un bonnet. Cheveux longs, c’est bonnet. Dès le premier cours. Sinon: punition. Ha, Laurent, il ne laisse rien passer!
– Moi, je m’en occupe demain. Ce soir, je «fourre» les cahiers. Moi, je dis: «Avec des cahiers bien fourrés, on commence bien l’année
– Moi, j’ai fait les cahiers hier. Ce soir, j’attaque les livres. Quelle horreur, les livres! Je me fais chaque fois avoir. Je calcule trop court et hop, quand je ferme, ça se déchire.
– Vous êtes inscrites pour la danse?
– Mais non, c’est seulement la semaine prochaine.

– Ha? Non, moi, c’est déjà fait.
– Bon sinon, le «restau scolaire», c’est bon. Le «parascolaire», c’est bon. Le judo, c’est bon.
– Vous avez trouvé un tablier de peinture?
– Oui, mais j’ai pris le dernier.
– Et sinon, vos enfants ça va, ils sont contents?
– Mais avec tout ce qu’on a à faire, on a pas, en plus, le temps de leur demander!
–…

Brigitte Rosset, comédienne

30/06/2012

Vous gardez tout, vous?

invite.jpg– Non, chérinette, tes pantoufles trouées, tu les jettes.
– Nooon, je les aime trop.
– Bon, d’accord, alors tu les mets dans l’armoire. Et c’est quoi, ça??
– Ben, c’est mon bricolage sur Rousseau, mais il s’est tout écrasé au fond du sac. Maman, attends, je le mets dans l’armoire avec mes pantoufles, et aussi mon tablier de peinture. Elles sont tellement belles, les taches dessus, tu trouves pas???
– Bon.
– Et t’as regardé mes dessins dans le grand cartable?
– Mais oui.
– Maman, je t’explique: tu vois là, c’est moi, avec mes copines.
– Vous êtes sous la pluie?
– Mais nooon, c’est la poussière des étoiles qui tombe du ciel.
– Ha ouiii.
– Tu le trouves joli, ce dessin?
– Très!
– Alors on peut le mettre sur le mur de la cuisine?
– Si tu veux.
– Et celui-là aussi, je l’adore.
– Et c’est quoi?
– C’est l’intérieur de ma cabane imaginaire. Mais comme si je regardais dans un trou.
– Haaaaaa. Bon, tu mets ces deux-là sur le mur, et tu en enlèves deux, sinon y aura plus de place pour les dessins de ta sœur et de ton frère.
– Et tu gardes tous les autres dessins, maman!
– On garde tous les dessins MAIS tu tries tes classeurs. Tu fais deux piles. Une avec ce qu’on range, et une avec ce qu’on peut jeter.
– MAMAN! Tu veux jeter mes travaux?
– Je peux pas garder tous vos travaux pendant toutes vos années d’école. Et, de toute façon, ce que tu as appris cette année, ma chérie, c’est dans ta tête et pas sur le papier.
– Ah ouais? Alors, MAMAN, d’après toi, pourquoi est-ce qu’on apprend à écrire???
– …

Brigitte Rosset, comédienne

23/06/2012

Avec le temps, va, tous s’en vont

brigitte_rosset.jpg– Maman, ça te ferait du bien, de partir un peu, cet été!

– Je suis mieux chez moi, dans ma maison. Je peux profiter du jardin, et puis…

– Une amie de tante Lucie vient de rentrer de Croatie, elle m’en a dit le plus grand bien.

– Non, vraiment, ça ne me dit rien.

– Et une croisière? Tes amies Rolande et Adèle étaient ravies, Non?

– J’ai le mal de mer.

– L’Afrique du Sud? C’est magnifique, tu sais.

– Qu’est-ce que j’irais faire là-bas?

– Et une thalasso en Tunisie ou au Maroc, on prendrait soin de toi. Non?

– Oh non, j’ai horreur des papouilles. C’est pas de ça dont j’ai besoin…

– Et la France? Y’a des coins magnifiques!

– Oh oui je sais bien, j’ai traversé toute la France avec René, j’ai trop de souvenirs.

– Et Londres?

– Je parle pas l’anglais.

– Je peux te trouver un joli hôtel chic, dans les Grisons?

– J’aime pas la montagne.

– Mais tu aimais, avant?

– Mais maintenant j’aime plus. Je me sens oppressée à la montagne. Et c’est pas bon pour mon cœur, l’altitude.

– T’es pas obligée d’aller très haut.

– Mais alors c’est plus la montagne. Et les pâturages, ça me fiche le bourdon.

– Mais enfin maman, t’as du temps, t’as toute ta tête, t’es encore assez en forme physiquement, c’est très dommage que tu n’en profites pas pour partir.

– Vous partez, vous?

– Oui, presque tout l’été, avec les enfants.

– Tu as raison, j’ai du temps, j’ai toute ma tête, je suis encore assez en forme physiquement, et je vais partir, bientôt et définitivement. Alors pourquoi vous en profitez pas?

Brigitte Rosset, comédienne