16/06/2012

Je t'aime, moi non plus

ROSSET_1.jpg–… Vous partez cet été?
– On n’a encore rien réservé..
– Tu permets, Sophie? TU n’as pas voulu que je réserve, c’est différent.
– Vous aviez envie d’aller où?
– Laurent voulait aller en Inde…
– Oui, je voulais aller en Inde, et Sophie trouve que c’est une idée débile.
– Laurent, je n’ai pas dit que c’était une idée débile, je disais que je n’avais pas envie de partir si loin.
–… Et Laurent, tu connais déjà l’Inde?
– De toute façon, Sophie n’est jamais d’accord avec moi pour les vacances.
– Mais c’est pas vrai! T’es pas juste, Laurent. Je t’ai toujours laissé décider pour les vacances.
– Ouais, mais, après, c’est pas comme tu veux. C’est trop loin, c’est trop cher, il fait trop chaud, patati et patata. C’est comme pour tout. Tu râles. En fait, Sophie râle chaque fois que JE propose quelque chose.
– Mais arrête, Laurent, c’est pas vrai.
– Si. Tu râles tout le temps. Et tu peux lui dire, à Bri, que tu n’avais pas envie de sortir ce soir.
– Laurent, t’es lourd, là! Je suis ravie de te voir, Bri.
– Mais moi aussi…
– C’est pas ce que tu disais tout à l’heure, Soph…
– Ça suffit, Laurent!
– Et donc, heu…, vous savez toujours pas si vous partez cet été.
–…
– Tu sais quoi, Sophie? En fait, cet été, je devrais partir sans toi. C’est vrai à la fin, pourquoi je perds mon temps avec une nana qui râle tout le temps.
– Mais va en Inde tout seul, très bonne idée, mon chéri, va en Inde, bon débarras!
–…
– Un café?
–…
– On demande l’addition?
–…
– Et votre mariage en septembre, ça tient toujours?

Brigitte Rosset, comédienne

 

 

09/06/2012

C’est juste une histoire de temps…

brigitte_rosset.jpg Tu sais maman, moi, j’étais amoureuse de Thomas, et Lucie aussi. Alors, j’ai dit à Lucie que c’était pas grave, qu’on pouvait être toutes les deux amoureuses de Thomas. Mais Lucie, elle voulait pas, alors elle m’a dit d’en choisir un autre. Mais en fait, j’avais pas envie.
– Mais t’étais pas obligée d’en choisir un autre.
– Si, parce que je voulais pas me fâcher avec Lucie. Et comme j’ai pas envie qu’on parle de ça tout le temps, j’ai dit un pour de faux.
– Et Thomas, il était amoureux de toi?
– Non, de Malika.
– Et Malika?
– Je sais pas, c’est pas ma copine.
– Et Lucie?
– Ben Lucie, elle dit que maintenant, elle est amoureuse de Lucas.
– Et plus de Thomas?
– Non.
– Alors tu peux être de nouveau amoureuse de Thomas, si tu veux.
– Mais tu comprends pas. En fait, c’est surtout qu’à la récré, j’ai pas beaucoup de temps pour répéter mon spectacle de cirque avec Lucie, alors j’ai pas, en plus, le temps, de parler des amoureux, tout ça, et de faire l’amoureuse. Tu comprends?
– Ben oui.
– Alors en fait, je fais comme ça: j’ai un amoureux, c’est Thomas. Mais je le dis à personne, même pas à lui. Comme ça, je peux penser à lui quand j’ai envie. Tu vois, penser, ça prend pas de temps. Et puis, comme personne le sait, ça fait pas d’histoires. Et, surtout, je peux faire autre chose à la récré. Bon, ce qui m’embête, c’est que je sais pas comment je vais faire, plus tard, pour les enfants, me marier, tout ça. J’ai peur de pas avoir le temps, avec tout ce que je dois encore faire.

 

Brigitte Rosset, comédienne

02/06/2012

Jardins secrets

brigitte_rosset.jpg– Mais alorrrs, ma chouchou, c’était comment?
– Bien.
– Vous avez pris le train, et le buuus?
– Ouais.
– C’était un grand voyaaage?
– Ça va.
– Et vous avez vu des animaux?
– Ouais.
– Tu t’es bien amusée?
– Oui.
– Tu as mis ta casquette?
– Ouais.
– Tu n’as pas eu besoin de ta veste de pluie. Quelle chance ce beau temps, hein?
– Ouais.
– Ta casquette, elle est où? Elle est pas dans ton sac.
– Mais si, je l’ai mise dedans!
– Eh ben non.
– Alors, je l’ai oubliée dans le bus.
– Mais nooon. Zut. C’est la troisième que tu perds.
– On va la retrouver, maman. C’est la maîtresse qui a dû la prendre…
– Et ton pique-nique? Tu étais contente? Y avait assez?
– Ouais.
– Mais nooon, mais qu’est-ce que tu as fait avec ta veste? Elle est dègue!! C’est quoi ça?
– Je voulais plus ma banane, alors je l’ai emballée dans ma veste.
– Et tu as dépensé tes sous?
– Oui, j’ai acheté un collier et une glace pour moi, Emilie et Thomas.
– Bon, mais raconte un peu, chouchou! Tu ne me racontes rien!
– Ben, c’était très bien, voilà!
– T’as pas envie de me raconter?
– Mais maman, je t’ai raconté! Tu veux savoir quoi?
– Ben, comment c’était!
– Ben, c’était très bien.
– Bon…
– Maman, quand t’étais petite, y avait pas de courses d’école?
– Si.
– Et tu n’es jamais allée au Signal-de-Bougy?
– Si.
– Ben alors, pourquoi tu me poses toutes ces questions??

Brigitte Rosset, comédienne