13/05/2014

La fête des belles-mères

invité, matin– Et Suzanne, t’as fait quelque chose, toi, pour la Fête des mères?

– J’ai été invitée par mon fils et ma belle fille, dans un restaurant pas très joli. On a vraiment pas bien mangé. C’était carrément mauvais. J’imagine que c’était pas cher. Et si tu avais vu la robe de ma belle-fille! Elle s’habille tellement mal. Et ça ne s’améliore pas avec les années! Mais quelle horreur, un vrai sac, sa robe! Comme j’avais honte! Ma petite-fille aussi était très mal habillée… Elle m’a offert un bricolage inutile, en papier mâché, recouvert de paillettes jaunes et bleues. A quoi elles pensent, les maîtresses? Les paillettes, c’est un vrai cauchemar. En rentrant, j’en avais plein mon sac à main. J’ai dû tout sortir et tout laver. Je peux te dire que j’ai jeté illico cette horreur à la poubelle. Tu sais, en fait, je suis certaine que ma belle-fille s’est débarrassée du cadeau de sa fille, en lui disant de me le donner. Mon fils m’a offert un bouquet de fleurs, quelconque, pas joli. Tu sais, ces bouquets qu’on trouve vite fait dans les stations essences. J’ai fait exprès de l’oublier au restaurant, et ma belle-fille, cette gourde, m’a couru après pour me le redonner! Et celle-là, même pas un petit cadeau pour moi, rien! Et toi Elisabeth, t’étais où dimanche?

– J’étais toute seule à la maison. J’ai même pas reçu un téléphone de ma fille, ou de mon fils.

– Mais c’est normal Elisabeth, tu vois, tu râles tout le temps. Tes enfants n’ont pas envie de te voir, c’est normal!

Brigitte Rosset, comédienne

22/04/2014

Jésus, Pascal et Valentin

ROSSET_1.jpg– Il a de la chance, il a plein de fêtes Jésus, hein, maman?
– Oui, ma chérie.
– Maman, pourquoi à Noël, quand Jésus est né, on mange toujours une dinde?
– Parce que c’est une tradition.
– Dac, c’est comme la couronne des Rois, après les vacances de Noël?
– Oui, exactement, c’est aussi une tradition…
– Comme les œufs et les lapins et tous les chocolats pour Pâques?
– Voilà…
– Mais la Saint-Valentin, quand c’est la fête des amoureux, là, c’est pas une tradition de Jésus! C’est juste pour les amoureux. C’est comme quand c’est mon anniversaire à moi, on fait une fête, avec un gâteau et tout, mais ça n’a aucun rapport avec Jésus…
– Euh… Oui…
– Parce que, maman, Pâques, c’est bien aussi une fête pour Jésus, non?
– Oui, enfin, le vendredi, on dit le Vendredi-Saint, c’est le jour où Jésus est mort. C’est quand on l’a mis sur la croix. Après, il a ressuscité, et après…
– Mais c’est pour lui qu’on fait une fête, non?
– Oui…
– Maman, le papa de Jésus, il s’appelle comment déjà?
– Le papa de Jésus, c’est Dieu, ma chérie.
– Non, l’autre papa, comment il s’appelle?
– Comment «l’autre»?
– Celui qui était avec la maman de Jésus…
– Hein? Ah oui, le mari de Marie, il s’appelle Joseph.
– Joseph… Ah bon… Et alors c’est qui Pascal?
– Quel Pascal?
– Ben, celui qui a sa fête à Pâques en même temps que Jésus…
– Je comprends pas bien, chérie.
– Mais ouiiiiii, quand on était chez grand-maman ce week-end, partout où on allait, les gens ils disaient: «Bonne fête Pascal!» Alors c’est qui Pascal?

Brigitte Rosset, comédienne

11/03/2014

Journée mondiale de la plomberie

ROSSET_1.jpg- Mon Robert, déjà à l’apéro? Pas la grande forme, on dirait… Qu’est-ce qui se passe?
- Je te dis, Dédé, que c’est le pire week-end de ma vie. Soleil ou pas, dans ma tête, c’était la tempête.
- Tu t’es encore pris le chou avec Yvonne!!
- Ouais! Dis-moi pas que toi t’as réussi à y échapper?
- De quoi tu parles?
- Ben de samedi!!
- Quoi samedi?
- T’as passé un bon samedi, toi?
- Oui! J’ai bricolé dans mon garage, j’ai taillé un peu la haie, je suis passé dire bonjour à Jean pour l’apéro. Le soir, repas de soutien du club… Dimanche, les petits-enfants sont passés, j’ai bricolé, et pis…
- Je vois…
- Bon, tu racontes quoi, mon Robert?
- Ben… Moi, samedi, je rentre de l’apéro. A la cuisine, personne, le repas même pas prêt. Yvonne pas là… Midi, toujours personne. Finalement, je lui téléphone, et elle me répond qu’elle est partie pour le week-end, avec les copines de la chorale, aux bains de «je ne sais quoi», et qu’elle rentre dimanche soir!! Et soi-disant, elle m’en avait parlé quinze fois! Et pourquoi? Parce que c’est la Journée de la femme!! Non mais?? Depuis quand Mâââdame fête les femmes? J’ai déjà fait un effort pour la Saint-Valentin, je l’ai amenée chez JC pour la raclette à gogo!! Je vais pas me faire avoir deux fois par année, moi! Alors, aujourd’hui, Dédé, c’est la Journée mondiale de la plomberie! Parfaitement! Donc, moi, je m’occupe toute la journée de la vidange printanière de ma tuyauterie et de mon robinet!! Tu prends encore un verre?