25/02/2014

Bobonne, Bruxelles, et Bibi

ii.jpg- Tu vois, Hans, j’ai voté non le 9. Faut dire que j’ai pas beaucoup approfondi le sujet… Les étrangers, en fait, je suis ni pour ni contre, enfin, ça dépend qui. De toute façon, lire tous ces machins qu’on nous envoie, ça prend trop de temps, et pis j’y pige rien. Ces types de l’UDC, je les aime pas trop, ils me plaisent pas vraiment, alors quand ils proposent un truc, je dis non, systématiquement. Et pis ceux du PS c’est pas mieux, je comprends jamais leurs arguments… De toute façon, ma femme, elle vote toujours exprès l’inverse de ce que je vote, et du coup mon vote, il sert à rien.
- Non, pas à rien. Mon Robert, c’est important de voter!
- Ouais… Ben sur ce coup-là, tu vois, je regrette mon vote.
- Mais pourquoi?
- Regarde comme on nous fait la leçon maintenant, partout en Europe. On se fait traiter de tous les noms d’oiseaux. Non mais ça joue ou quoi? C’est la démocratie ou pas? On a le droit de décider ou pas? On a le droit de s’exprimer ou pas?
- Ah oui, ici, on a cette chance…
- Et pis ils voudraient quoi, là-bas, à Bruxelles? Nous expliquer comment on doit faire chez nous? Non mais?? Déjà au bistrot, les flics décident de ce que j’ai le droit de boire, pour fumer c’est dehors, et à la maison, je décide de rien! Bobonne, c’est pas Bruxelles, je te jure, c’est bien pire!! Et toi?
- A la maison, ça va…
- Non j’veux dire, toi, t’as voté quoi?
- J’ai pas le droit, je suis pas Suisse. Mais moi, j’aurais pas voté comme toi, y a trop d’étrangers ici…

28/01/2014

Drôle de dame

rosset.jpg- Vous faites des spectacles drôles, vous, non? Vous pourriez vous moquer de moi, s’il vous plaît?
- Pardon?
- Dire un truc drôle sur moi… Par exemple, physiquement, regardez, j’ai le nez tordu.
- Je vois pas pourquoi je me moquerais de vous et de votre nez…
- Vous trouvez aussi qu’il est tordu?
- Non, pas spécialement…
- Alors si on laisse mon nez, et que vous deviez vous moquer de moi, qu’est-ce que vous diriez de drôle?
- Mais je sais pas, je ne vous connais pas…
- Je vous intéresse pas, c’est ça?
- Mais non, c’est pas ça…
- Alors, qu’est-ce qui pourrait être drôle, chez moi?
- Ben, peut être votre manière d’aborder les gens…
- Qu’est-ce qu’il y a de drôle?
- Cette situation, là, entre nous, dans ce train…
- Je vois pas ce qu’il y a de drôle…
- Ben…
- Vous me trouvez drôle?
- Euh… Oui, un peu…
- Un peu?
- Oui…
- Vous le dites, mais vous riez pas. Donc je suis pas drôle!
- Si, j’ai ri…
- Vous avez ri poliment, pour me faire plaisir…
- Non, je…
- Alors, si vous deviez faire un sketch sur moi, vous diriez quoi de drôle??
- Mais je sais pas…
- Donc, je suis pas intéressante, c’est ça! Et si personne se moque de vous, c’est que, en fait, vous n’existez pas… Mon mari, il se moquait toujours de moi, et ça me manque, beaucoup… Je comprends pas tous ces gens qui se plaignent parce qu’on se moque d’eux. Ils ont de la chance!! Ils existent!!! Enfin, c’est pas très drôle, la vie, vous verrez! Allez, je descends là. Au revoir, et surtout, continuez à nous faire rire, hein??

Brigitte Rosset, comédienne

07/01/2014

Je l’étrangle sur place ou pas?

rosset.jpg- Tu vois, Lise, je ne comprends pas… Je rentre de vacances, et je suis raide!! Déjà, je suis partie fatiguée. Tu sais, ces fêtes de Noël à organiser, courir en ville… C’est épuisant! Et là, je reviens fatiguée. Et j’ai l’impression d’être toujours en train de me plaindre… Heureusement que je ne travaille pas. Je sais pas comment elles font les femmes qui travaillent…

- Mmmh… Et c’était bien tes vacances?

- Bof… Bon, les Maldives, tu vois, c’est beau… Mais bon… Moi, j’ai horreur de mettre la tête sous l’eau, alors si tu fais pas de plongée, y a pas grand-chose à faire… Et deux semaines, c’est très, très long. On a eu chaud. Trop de soleil, beaucoup trop. Et puis bon, Jean-François et les enfants, eux, sous l’eau toute la journée, donc moi, personne à qui parler… Une seule boutique sur l’île… Tu fais le tour en trente minutes. J’ai acheté deux paréos atroces. Si tu aimes les paréos, je te les offre. J’ai aussi ramené un collier en faux coquillages pour la femme de ménage. Je l’avais oubliée à Noël… Très laid, le collier, mais ça devrait lui plaire. La nourriture, berk! Moi, je n’aime pas le poisson, alors là, j’étais gâtée… Et le voyage pfff, plus de dix heures d’avion. Non mais tu peux pas imaginer le calvaire… Enfin, au moins, j’ai un peu bronzé, c’est déjà ça. Et toi ma chérie, mais quelle mine atroce tu as? Tu n’es pas partie??

- Non!

- Mais pourquoi??

- Parce que je travaillais…

- Tu as bien raison, les vacances, c’est épuisant!

Isabelle Rosset, comédienne