07/05/2013

Chienne de vie…

invité, matin- Tu vois Robert, moi ça fait 20 ans que je suis veuf. Je suis indépendant, c’est pas une bonne femme qui va venir me casser les pieds.
- J’te comprends… N’empêche que moi, des fois, j’aimerais bien avoir une femme pour faire des choses.
- Des choses??
- Mais t’es bête, Dédé! Oui des choses, genre aller au cinéma. C’est bien le cinéma, et puis on a pas besoin de se parler.
- Mais si tu veux, je viens avec toi au cinéma.
- Mais c’est pas pareil. Et quand je me promène, j’aimerais bien avoir une femme avec moi.
- Mais Robert, on n’est pas bien comme ça?
- Ben si, mais des fois, ça me manque.
- Mais qu’est-ce qui te manque bon Dieu?
- Une femme, je te dis!
- Mais arrête, Robert, quand Marie-Jeanne était encore là, tu priais tous les jours pour qu’on te foute la paix.
- Je sais bien, mais là, maintenant, ça me manque.
- Quoi? Mais qu’est-ce qui te manque? Une femme qui te fait la gueule quand tu rentres de l’apéro?
- Mais nooon…
- Une femme qui t’oblige à regarder des jeux à la télé?
- Mais nooon…
- Qui te dit comment tu dois t’habiller?
- Mais nooon.
- Qui te réveille quand tu ronfles?
- Mais nooon.
- Qui te fait des scènes pour rien?
- Arrête!! - Mais alors quoi, mon Robert?
- Une femme qui est là, à côté de moi, voilà…
- Mais pour faire quoi??
- Juste pour être là… A côté de moi.
- Juste pour ça? Là, à côté de toi? Qui parle pas, qui te fais pas de remarques, qui t’écoute? Et pis qui t’embête pas avec des questions?
- Ben oui!
- Alors si c’est ça, prends plutôt un chien!
-…

18/12/2012

Non mais, ça joue le chalet?

invit18.jpg– Est-ce que je peux savoir, qui monte quand?
– Maman, on en a déjà discuté 15 fois.
– Je sais, mais ce n’est toujours pas clair.
– Sébastien et moi, on aimerait arriver le 22, avec les enfants.
– Tu avais dit le 26.
– Non maman, c’est Karine, François, et les enfants qui montent le 26.
– Non, depuis le début, je dis que nous serons là dès le 22.
– D’accord, très bien, le 22. Et vous?
– Ben nous franchement, on sait pas trop.
– Et vous saurez quand? – Ben ça dépend de la fête de Noël, chez l’ex-mari de la mère de Steph.
– Mais j’ai cru que vous fêtiez, tous ensemble, le 24 et que vous arriviez le 25.
– Désolée maman, mais j’ai jamais pu te dire ça, puisqu’on ne fête jamais Noël tous ensemble dans la famille de Steph. Tu sais comme c’est compliqué chez eux!
– Excuse-moi Jérôme, mais je trouve, au contraire, que dans ma famille, c’est assez simple.
– …
– Bien. Alors, si je résume: Steph et Jérôme ne savent pas encore, Karine, François et les petites, Sébastien, Julie et les enfants, sont là le 22.
– Ouais ben si y a déjà tout le monde le 22, y a plus de place pour nous, et ça sert à rien qu’on te dise quand on monte.
– Steph, t’es vraiment nulle! Alors écoutez: François et moi, on ne vient pas, et puis voilà.
– On se calme! Si on dit que Karine et Steph…
– Si c’est comme ça, nous, on monte pas non plus.
– Parfait, personne ne monte. Je vais vendre ce chalet, et on en parle plus.
– Arrête maman, c’est pas compliqué, il faut juste qu’on s’organise, non? Alors, qui monte quand?
– …

Brigitte Rosset, Comédienne

30/06/2012

Vous gardez tout, vous?

invite.jpg– Non, chérinette, tes pantoufles trouées, tu les jettes.
– Nooon, je les aime trop.
– Bon, d’accord, alors tu les mets dans l’armoire. Et c’est quoi, ça??
– Ben, c’est mon bricolage sur Rousseau, mais il s’est tout écrasé au fond du sac. Maman, attends, je le mets dans l’armoire avec mes pantoufles, et aussi mon tablier de peinture. Elles sont tellement belles, les taches dessus, tu trouves pas???
– Bon.
– Et t’as regardé mes dessins dans le grand cartable?
– Mais oui.
– Maman, je t’explique: tu vois là, c’est moi, avec mes copines.
– Vous êtes sous la pluie?
– Mais nooon, c’est la poussière des étoiles qui tombe du ciel.
– Ha ouiii.
– Tu le trouves joli, ce dessin?
– Très!
– Alors on peut le mettre sur le mur de la cuisine?
– Si tu veux.
– Et celui-là aussi, je l’adore.
– Et c’est quoi?
– C’est l’intérieur de ma cabane imaginaire. Mais comme si je regardais dans un trou.
– Haaaaaa. Bon, tu mets ces deux-là sur le mur, et tu en enlèves deux, sinon y aura plus de place pour les dessins de ta sœur et de ton frère.
– Et tu gardes tous les autres dessins, maman!
– On garde tous les dessins MAIS tu tries tes classeurs. Tu fais deux piles. Une avec ce qu’on range, et une avec ce qu’on peut jeter.
– MAMAN! Tu veux jeter mes travaux?
– Je peux pas garder tous vos travaux pendant toutes vos années d’école. Et, de toute façon, ce que tu as appris cette année, ma chérie, c’est dans ta tête et pas sur le papier.
– Ah ouais? Alors, MAMAN, d’après toi, pourquoi est-ce qu’on apprend à écrire???
– …

Brigitte Rosset, comédienne