14/01/2012

Les bonnes résolutions

ROSSET_1.jpgAlors, c’est bon, j’ai arrêté de fumer le 31 à minuit.
– Nooooon, bravo!
– Cette fois, c’est la bonne, je le sens.
– Mais, là, ça fait que deux semaines…
– Oui, mais bon, c’est déjà ça. Et toi?
– Moi, non, rien. Chaque année je me dis: «patati et patata» et au final rien du tout. L’année passée, c’était le sport, j’ai pris un abo au fitness: j’y suis allée deux fois. Arrêter de fumer: j’ai raté dix-huit fois. Ne plus tomber sur des mecs nocifs: pas gagné non plus. Plus envoyer des SMS au milieu de la nuit, à n’importe qui, quand j’ai deux verres dans le nez: pas marché. Donc cette année ma résolution, c’est: je ne change rien. Et, du coup, le moindre changement va m’étonner.
– Ben moi, j’ai pris une grande décision: en 2012 je vais m’aimer.
– Pardon?
– Je vous dis: en 2012, je vais m’aimer.
– Heu… c’est-à-dire?
– Ben, vous voyez, jusque-là, j’ai pas arrêté de me consacrer aux autres: mes collègues, mon mari, mes enfants, mes amis. Alors, là, je dis: «Stop, Soph. Là, tu prends du temps pour toi, et tu commences à t’aimer.»
– Parce que tu… t’aimais pas?
– Je sais pas comment te dire ça, mais… non, en fait. Mais, là, ça va changer. Tous les matins, je me dis que je suis formidable, belle, intelligente. Je vais chez le coiffeur deux fois par semaine, j’ai changé toute ma garde-robe…
– Et ça marche?
– Je me sens bien, belle, désirable. C’est bien simple, je m’aime tellement que j’ai plus besoin de personne.
– Ha… Chouette, alors!
Même si c’est superdur, je crois que je préfère arrêter de fumer.

Brigitte Rosset, comédienne