25/05/2015

Nous aussi on improvise

– Vous partez cet été? Charline aimerait inviter Eléonore quelques jours à la maison.
– Comme c’est gentil de sa part. Mais je ne sais pas encore quand nous partons, si nous partons, où nous partons…
– Vous n’avez encore rien prévu?
– Non, les vacances, c’est plutôt à l’impro… Maldives hop, ou le Nord, ou croisière, on ne sait pas… Capitales, campagne, montagne…
– Vous vous décidez à la dernière minute?
– Oui, avec Jean-Etienne, on adooore improviser.
– Mais vous ne devez pas donner vos dates à vos employeurs?
– Vous êtes mignonne! Jean-Etienne décide quand il prend ses vacances, puisque Jean-Etienne est le patron de sa boîte. Et quand Jean-Etienne se décide, hop je m’envole avec lui.
– Les enfants doivent trouver ça génial, j’imagine.
– En effet, «génial», c’est le mot.
– Bien… Alors, si jamais vous êtes par là en juillet, ça nous ferait plaisir d’inviter Eléonore…
– Pourquoi pas. J’en parlerai à Jean-Etienne.
– Je vous donne mon numéro?
– Je n’ai rien pour noter!
– Alors, donnez-moi votre numéro, et je vous téléphone.
– Je ne sais jamais mon numéro, c’est idiot.
– Eh bien donnez-moi le numéro de votre mari.
– Vous êtes mignonne! Je ne peux pas vous donner son numéro comme ça, il est très occupé, enfin?! Ha, mais j’y pense, ça m’arrangerait vraiment si vous pouviez prendre Eléonore demain à midi. J’ai un cours d’aquagym.
– Eh bien… A midi, Charline et moi on adooore improviser. Alors je ne sais pas si ce sera possible. Vous comprenez?
– Oui, tout à fait!
– Vous êtes… mignonne!!

18/05/2015

Remarques générationnelles

– Maman, pourquoi tu me fais toujours des remarques à table?

– Mais ma chérie, c’est parce que c’est mon rôle!

– Oui mais bon, tu crois pas que en fait, je sais les choses… Genre, à table, que je dois pas faire du bruit en mangeant, me tenir droite, essuyer ma bouche, pis ça, pis ça, pis tout ça quoi!

– Mais si tu «sais les choses», comme tu dis, pourquoi tu les fais pas?

– Parfois j’oublie… Ou j’y pense plus. Ça arrive non?

– Oui ma chérie, ça arrive! Alors moi, je suis là pour te rappeler certaines règles, quand tu les oublies!

– Et quand tu seras plus là, maman?

– J’espère que quand je serai plus là, j’aurai assez répété les mêmes choses, et que tu te souviendras de tout.

– Et si je me souviens pas de tout, je vais faire comment avec mes enfants?

– Déjà, tu feras comme tu peux. Et puis tu leur diras ce que tu as envie de dire.

– Oui mais maman, toi, ce que tu sais et que tu as appris… Les règles pour se tenir à table pis tout ça, c’est ta maman et ton papa qui t’ont dit, ou tu me dis à moi, ce que tu as envie de dire?

– Y a certaines choses qu’on me disait déjà, et d’autres que j’ai envie de te dire.

– Et alors comment tu as décidé ce que tu devais me dire, et pis ce que tu avais envie de me dire?

– Ben… Tu sais ma chérie, quand on est parent, on fait toujours ce qu’on pense être le mieux pour ses enfants.

– Je comprends maman chérie! Ben tu sais quoi? Tu peux arrêter de me faire des remarques. C’est bon, je les connais, pis surtout, c’est vraiment mieux pour moi!

 

11/05/2015

Fête amère

– Elle est nouvelle, ta montre, Jeanine?

– Oui…

– Ce foulard aussi, il est nouveau!

– Oui…

– Tu sais Jeanine, je vois bien comme tu avances ton poignet pour que je voie ta nouvelle montre. T’as pas besoin de faire tout ça, tu sais! J’ai tout de suite vu qu’elle était nouvelle. D’ailleurs c’est une bonne chose parce que ton ancienne montre, je voulais te le dire depuis longtemps, elle était vraiment très, très moche!

– Louise!!

– Ho tu me connais, je dis ce que je pense! Pis celle-là, ben elle est pas moche… Elle est même jolie.

– Merci…

– Ton foulard aussi, il est joli. Très joli! T’en as jamais eu un aussi joli, et il te va très bien. Ton sourire aussi, il te va très bien.

– Merci Louise…

– De rien!

– Mais ma Louise, c’est quoi cette tête de renfrognée?? Oh toi, t’as la tête de la Louise qui a passé son dimanche de la Fête des mères, chez son fils et sa belle fille!!

– Parfaitement, j’étais chez eux! Pis toi, t’étais pas chez ton fils peut être??

– Si, et c’est lui qui m’a donné la montre, et ma belle-fille le foulard.

– T’en as de la chance, toi!!

– Alors ma Louise, toi, ça ne s’est pas bien passé ton dimanche?

– Ma peste de belle-fille, elle m’a pas fait de cadeau, rien du tout!! Tout pour sa maman. Et pis mon fils, il avait acheté un beau bouquet de fleurs, bien emballé et finalement, il l’a donné à sa femme… Pourtant, cette année, je lui ai même fait un cadeau à ma belle-fille!

– Mais non? Mais bravo Louise!!! Et tu lui as offert quoi?

– Un gros cactus! Elle a pas aimé…

– Louise!!